chantant


chantant

chantant, ante [ ʃɑ̃tɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1281; de chanter
1Qui chante, a un rôle mélodique. Basse chantante (opposé à profonde) . basse-taille.
2Qui est favorable au chant. Une musique très chantante.
3Voix chantante, mélodieuse. Accent chantant. L'italien est une langue chantante.
4Où l'on chante. Vx Café chantant. café-concert.

chantant, chantante adjectif Littéraire. Qui chante : Troupe chantante. Qui se chante et se retient aisément : Air chantant. Qui a quelque chose de musical, de sonore et de cadencé : Une langue chantante. Se dit d'une couleur gaie, vive.

chantant, ante
adj.
d1./d Qui chante.
d2./d Qui se chante aisément.
d3./d Mélodieux. Des intonations chantantes.

⇒CHANTANT, ANTE, part. prés. et adj.
I.— Part. prés. de chanter.
II.— Adjectif
A.— [En parlant de pers.] Qui chante volontiers, qui aime à chanter. Une troupe chantante; le fou chantant (surnom donné à Ch. Trénet) :
1. ... ce peuple [de Venise] si gai, si insouciant, si chantant, si spirituel; ces gondoles, ces églises (...) que veux-tu de mieux?
G. SAND, Correspondance, t. 1, 1812-76, p. 260.
P. méton. [En parlant d'un lieu] Où l'on chante. Les petits théâtres chantants du boulevard. Le « café-concert », successeur du « café-chantant » qui s'était répandu à Paris vers le milieu du siècle dernier, a connu une période florissante de 1865 à 1900 (Arts et litt. dans la société contemp., 1935, p. 7802).
B.— [En parlant d'une chose]
1. Qui chante d'une voix mélodieuse, qui est mélodieuse comme un chant.
a) Domaine du chant. Basse chantante. La basse chantante ou basse-taille plus souple que la précédente, possède au contraire [de la basse profonde] un timbre rond, clair et chaud dans les notes élevées (J. ARGER, Initiation à l'art du chant, 1924, p. 81) :
2. ... c'était avec la tristesse et le vague de Maeterlinck, musicalement transposés par Debussy, que le marchand d'escargots, (...) ajoutait avec une chantante mélancolie : « On les vend six sous la douzaine... »
PROUST, La Prisonnière, 1922, p. 117.
P. méton. Mon père était 1ère basse chantante à l'opéra Impérial de St Petersbourg (I. STRAVINSKY, Chroniques de ma vie, 1931, p. 13).
b) P. ext.
Domaine de la mus. L'aigu chantant des violoncelles :
3. L'effet harmonique dépend beaucoup de la marche mélodique des parties. En conséquence il faut attacher la plus grande importance à ce que chaque partie soit bien naturelle, bien mélodique, c'est-à-dire bien chantante.
E. DURAND, Traité d'harmonie, s.d., p. 504.
Domaine de la parole. Qui parle ou qui est prononcé avec des intonations qui se rapprochent du chant. Un accent chantant, des syllabes chantantes; la voix un peu chantante des Anglais (légèrement péj.). Mais la voix [de Iaokanann] se fit douce, harmonieuse, chantante (FLAUBERT, Trois contes, Hérodias, 1877, p. 117) :
4. ... Gringoire, que la Comédie-Française tire de temps en temps de son répertoire pour montrer aux gens soi-disant « du métier » de la prose de poète, ailée, colorée, chantante...
A. DAUDET, Pages inédites de critique dramatique, 1897, p. 343.
THÉÂTRE. Une déclamation chantante. Qui manque de naturel.
c) P. anal. ou p. métaph. La nuit, la montagne chantante; la ramure chantante des pins; les roseaux chantants; la gaieté chantante des couleurs; les échos chantants de la mémoire. Des routes qui fuient avec les longs peupliers chantants (BARRÈS, Le Voyage de Sparte, 1906, p. 246). Une immense et chantante joie n'a pas cessé de m'habiter (GIDE, Journal, 1917, p. 640) :
5. Il fait beau, les champs sont des merveilles de fleurs et de joie, le ciel n'est qu'un rayonnement, la mer est chantante et superbe.
HUGO, Correspondance, 1856, p. 252.
2. Qui se chante agréablement et se retient aisément. Air, rythme, thème chantant; musique chantante.
Spéc., PHYS. Flammes chantantes. Becs de gaz enfermés dans des tubes de verre de longueur différente, qui produisent, par leurs vibrations, des sons distincts. Le Docteur Irvine a construit une lampe indicatrice fondée sur le principe des flammes chantantes (J.-N. HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, p. 1165).
Rem. Attesté ds LITTRÉ, Lar. 19e Suppl. 1878, Lar. encyclop., GUÉRIN 1892.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Ds Ac. 1740-1932. Fréq. abs. littér. :1 429. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 923, b) 2 524; XXe s. : a) 2 410, b) 1 633. Bbg. LYER (S.). Part. prés. actif avec le sens passif. Archivum Romanicum 1932, t. 16, p. 283, 312-313.

chantant, ante [ʃɑ̃tɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1281; de chanter.
1 Qui chante. || Le Fou chantant (surnom de Charles Trénet). Qui a un rôle mélodique. || Basse chantante (opposé à basse profonde).
2 Qui est favorable au chant. || Une musique très chantante.
3 Voix chantante, mélodieuse. || Langue chantante, où l'accent tonique produit une sorte de chant. || Accent chantant : prononciation dont l'intonation se rapproche du chant. || Déclamation chantante.
4 Où l'on chante. || Café chantant (vx). Café-concert, goguette, guinguette… || Les sociétés chantantes du Directoire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chantant — chantant, ante (chan tan, tan t ) adj. 1°   Qui chante. •   Le phénix de la poésie chantante [Quinault] renaît de ses cendres ; il a vu mourir et revivre sa réputation dans un même jour, LA BRUY. XII. 2°   Qui se chante aisément ; qui est propre… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • chantant — CHANTANT, ANTE. adj. Qui se chante aisément. Air chantant. Musique chantante. [b]f♛/b] On dit d Une Langue fort accentuée, dont la prosodie a quelque chose de musical, qu Elle est chantante, qu elle a quelque chose de chantant …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Chantant — (franz., spr. schangtáng), singend, mit Gesang verbunden; als Hauptwort (das C.) soviel wie Cafe chantant …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Chantant — Chan tant , a. [F. singing.] (Mus.) Composed in a melodious and singing style. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • CHANTANT — ANTE. adj. Qui se chante aisément. Air chantant. Musique chantante.   Vers chantants, paroles chantantes, Paroles, vers qui sont propres à être mis en chant.  Cette langue est chantante, a quelque chose de chantant, se dit D une langue fort… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Chantant — Chan|tant [ʃã tã:] das; s, s <zu fr. chantant »singend, sangbar, melodisch«> (veraltet) Tingeltangel, Vergnügungsstätte mit Gesangsdarbietungen …   Das große Fremdwörterbuch

  • chantant — /shahn tahonn /; Fr. /shahonn tahonn /, adj. Music. melodious; tuneful. [1780 90; < F: prp. of chanter to sing; see CHANT] * * * …   Universalium

  • Chantant — Sangbar …   Danske encyklopædi

  • chantant — фр. [шанта/н] певучий см. также chant …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • chantant — chan·tant …   English syllables